Intestin perméable : que sait-on sur cette maladie ?

21 Juil, 2020 | No Comments

Intestin perméable : que sait-on sur cette maladie ?

En réalité, peu de gens sont au courant de ce que c’est l’intestin perméable. Et parmi ceux qui en ont entendu parler, peu comprennent exactement cette pathologie. C’est le cas de plusieurs autres maladies, incomprises par le commun des mortels, peut-être parce qu’elles surviennent plus rarement que d’autres ou parce qu’elles ne les touchent pas encore ou si peu les personnes qui les entourent.

Comprendre la maladie d’intestin perméable

De toute façon, l’homme a cette tendance à fermer les yeux sur ce qui ne l’atteint pas encore, surtout quelque chose d’aussi terrible qu’une maladie. Mais en ce qui concerne l’intestin perméable, c’est surtout au niveau des recherches que le bât blesse. C’est-à-dire que les études en la matière ne sont pas encore assez approfondies ni assez élargies, de sorte que les professionnels de la santé ne sont pas encore en mesure d’apporter des solutions concrètes à ceux qui en souffrent. Du travail énorme doit encore être fourni en amont afin que des traitements appropriés et efficaces soient donnés aux malades. Bien sûr, des équipes s’attellent à cette tâche mais aujourd’hui, il reste encore beaucoup à faire pour comprendre pleinement cette maladie. On sait encore trop peu sur ses causes réelles et encore moins sur les soins précis à donner le cas échéant.

Que sait-on de l’intestin perméable ?

Déjà, lorsqu’on parle d’intestin perméable, il s’agit d’une mauvaise étanchéité de la paroi intestinale. Ce qui veut dire que la paroi de l’intestin n’est pas assez étanche et donc, fragile. On parle aussi de paroi passoire, indiquant par là que l’intestin laisse passer facilement ce qu’il contient. Il y a d’autres choses que l’on sait aussi par rapport à l’intestin perméable. C’est l’intestin grêle qui est concerné. Cette pathologie est due à un dégât sur la muqueuse de l’intestin grêle, ce qui entraîne une fuite des nutriments, des bactéries présentes naturellement dans cette zone, et des déchets toxiques de l’intestin. Le vrai problème, c’est que ces éléments se mêlent au flux sanguin, ce qui s’avère dangereux non seulement pour la santé mais aussi pour la vie de la personne qui en est victime. Le fait que des substances étrangères et toxiques pénètrent dans le sang peut engendrer une réponse auto-immune de l’organisme.

Ce qu’en disent les professionnels de la santé

Le fait que la muqueuse de l’intestin grêle soit endommagée et laisse fuir les nutriments, les bactéries et les déchets et que ceux-ci se mélangent au sang risquant de provoquer des réponses auto-immune est une théorie soutenue par quelques nutritionnistes et des poignées de médecin. Mais il semble que ce soit pas encore appuyée par des études sérieuses, selon les dires du NHS, le système de santé national de l’Angleterre. Des experts britanniques acceptent le fait que des affections et certains médicaments peuvent causer des dommages et des fuites au niveau de l’intestin, il n’existe à ce jour pas suffisamment de preuves étayant cette théorie déclarent-ils. Ce que certains médecins et nutritionnistes qualifient de perméabilité intestinale accrue, c’est-à-dire le fait que l’intestin devienne poreux et entraîne de graves problèmes de santé reste une théorie s’appuyant sur peu d’études et de preuves dixit ces experts. Ils mettent en doute également l’efficacité de certains traitements censés réduire les fuites. Il s’agit notamment de suppléments nutritionnels ou des traitements à base de plantes médicinales.

Les signes qui seraient liés à la perméabilité intestinale

Les professionnels de la santé qui ont leur conception sur la perméabilité intestinale disent que certains signes et symptômes ne mentent pas. A quoi faut-il donc prêter attention à leur avis ? En premier, des signes tels que la diarrhée chronique, un ballonnement chronique, la constipation chronique, les gaz et le syndrome du côlon irritable. Selon eux, des carences nutritionnelles peuvent être perçues comme faisant partie des symptômes de l’intestin perméable. Il en serait de même des allergies saisonnières et de l’asthme. Selon ces médecins et nutritionnistes, un système immunitaire déficient serait aussi sur la liste des signes de la perméabilité intestinale. Une fatigue chronique ou la fibromyalgie feraient aussi partie des signes qui ne trompent pas en cas d’intestin passoire.

Les avis divergent

D’un côté, il y a ceux qui soutiennent que l’association de certains signes indique sans nul doute possible qu’une personne souffre d’un intestin perméable. Ils affirment qu’outre ceux cités plus haut, des allergies ou des intolérances à certains aliments seraient aussi des signes à ne pas négliger, ainsi que des éruptions cutanées tels que la rosacée, l’acné ou l’eczéma. L’arthrite, des douleurs articulaires, des troubles de l’humeur ou même la dépression seraient sur la liste des signes de la perméabilité intestinale, de même que des maladies auto-immunes telles que le lupus, la maladie de Crohn ou le psoriasis. De l’autre, il y a ceux qui soutiennent que les effets de l’alcool, de certains médicaments ou analgésiques ne doivent pas être traités sur l’intestin.

Write Reviews

Leave a Comment

Please Post Your Comments & Reviews

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments & Reviews