Organisation des obsèques : les 4 étapes à suivre

Organisation des obsèques : les 4 étapes à suivre

Organisation des obsèques : les 4 étapes à suivre

Organiser les obsèques d’un proche n’est pas une tâche facile, surtout s’il n’a pas souscrit une assurance décès incluant la prise en charge. Voici les étapes à suivre pour vous aider.

Étape n°1 : la déclaration de décès

La première étape consiste à obtenir un certificat médical de décès. Ce dernier est disponible auprès du médecin. Ce document servira à déclarer la situation au sein de la mairie, afin de dresser un acte de décès. Il est à noter que, généralement, vous êtes dans l’obligation de déclarer le décès d’un proche sous 48 heures (ou plus selon la mairie et les circonstances). Deux cas de figure peuvent se présenter :

• Si l’événement survient à domicile, cette tâche est à la charge de la famille ;
• Si le décès survient dans un hôpital ou un EHPAD, la responsabilité incombe à l’établissement.

Il est conseillé de faire plusieurs copies de l’acte de décès afin de faciliter les démarches administratives post-mortem.

Étape n°2 : l’organisation des obsèques

D’après la législation, si le décès survient dans un établissement hospitalier ou dans une maison de retraite, le corps peut être hébergé gratuitement dans une chambre mortuaire dans un délai de trois jours. Dans le cas contraire, notamment si celui-ci se produit à domicile, le corps peut y rester (après quelques soins de thanatopraxie).

Cependant, certaines familles décident d’opter pour la location d’une chambre funéraire qui coûtera environ 300 € pour trois jours, incluant le transport du corps si besoin. Le deuxième jour, la famille devra demander une autorisation d’inhumation auprès de la mairie.

Étape n°3 : le choix des pompes funèbres

Vous trouverez sur le site Internet une plateforme funéraire pour les professionnels. Elle peut vous accompagner dans toutes les démarches funéraires. Le choix des pompes funèbres doit se faire en adéquation avec le budget, ainsi que les dernières indications du défunt. Avant d’effectuer votre sélection, renseignez-vous au préalable sur l’existence d’un contrat d’obsèques. En effet, si le défunt en a bel et bien souscrit un, demandez les détails auprès de l’assureur. Le but est de savoir si l’organisation des obsèques est prise en charge.

Si ce n’est pas le cas, vous pouvez créer une collecte en ligne et laisser aux membres de la famille ainsi qu’aux amis du défunt de participer aux frais. De plus, si le défunt a mis par écrit ses dernières volontés concernant l’organisation spécifique de ses funérailles, la famille sera dans l’obligation de les suivre à la lettre.

Étape n°4 : l’inhumation ou la crémation

L’inhumation est soumise à différentes restrictions sanitaires et ne peut être faite que dans un cimetière public ou dans un caveau familial. Une autre option envisageable est l’inhumation dans une concession temporaire (c’est le cas des corps à rapatrier).

Par contre, pour une crémation, la mairie du lieu de décès doit impérativement vous octroyer une autorisation de dépôt et de dispersion des cendres. Une crémation ne peut s’effectuer que dans un crématorium. Les cendres du défunt peuvent être conservées dans une urne funéraire. Par la suite, la famille a le choix entre déposer l’urne dans une sépulture, dans un caveau, ou bien la sceller.

Leave a Reply

© Copyright 2021 - Lesdomosores.fr - Tous droits réservés